NLENFR
  • Lieux d'Avenir
  • Ateliers-écoles
  • Collecteurs de Flux
  • Cours de Rétention
  • Dépôts Circulaires
  • Logements Abordables
  • Moteurs de Quartier
  • Quartiers d’énergie
  • Quartiers Solidaires
  • Rues pour le climat
  • Terres Alimentaires
  • Type de contenu
649967293
22.11.21vidéo
Livestream#5: The Great Transformation of Brussels - Practices of Change
Avec Pascal Smet (Région de Bruxelles-Capitale), Panos Mantziaras (Fondation Braillard Architectes/Luxembourg in Transition), Katrien Rycken (Leuven 2030), Sofie van Bruystegem (City Mine(d)), Dimitri Crespin (Brusseau) et Maarten Roels (Terre-en-vue), la conversation sera facilitée par Roeland Dudal et Joachim Declerck (Architecture Workroom Brussels).
Bruxelles dispose actuellement d'une société civile innovante avec de nombreuses initiatives qui, en collaboration avec les acteurs publics et privés, pourraient constituer le plus grand projet de transformation de la capitale européenne. Ce sont des pratiques qui répondent à la transformation nécessaire de notre cadre de vie et qui offrent un espace pour le changement social. Si nous mettons en œuvre un grand nombre de projets simultanément, nous pouvons atteindre une accélération sans précédent. Pour soutenir ces organisations locales, nous avons besoin de nouveaux espaces de coopération et d'innovation dans la politique urbaine : un cadre visionnaire pour la multiplication de ces initiatives. Le pouvoir public développe les cadres pour accélérer les transitions sociales et les faire atterrir. Ce sont les pratiques de transition qui permettent de construire de bonnes solutions pour faire de l’espace pour ces défis. Lors d'une conversation publique le 22 novembre, nous explorerons les possibilités et les obstacles des pratiques bruxelloises. Nous les mettrons en dialogue avec les acteurs publics nationaux et étrangers et examinerons comment la gouvernance urbaine peut donner à ces initiatives un vent arrière afin qu'elles ne restent pas un courant sous-jacent mais deviennent un courant dominant. Les résultats seront présentés au Secrétaire d'Etat à la Région de Bruxelles-Capitale, Pascal Smet.

Nous démarrons la soirée avec une conférence inspirante de Panos Mantziaras sur le programme "Luxembourg En Transition", dans lequel des architectes-urbanistes et des décideurs politiques travaillent sur des visions territoriales pour un futur décarboné et résilient de la région du Luxembourg. Au cours de la soirée, nous explorerons ce que Bruxelles peut apprendre des instruments politiques utilisés au Luxembourg pour travailler sur les questions de transition. Des intervenants du nouveau type de société civile urbaine, issus d’organisations locales travaillant sur ces transformations fondamentales de la ville nous plongent plus profondément dans le contexte bruxellois : Sofie Van Bruystegem (City Mine(d)), Dimitri Crespin (Brusseau) et Maarten Roels (Terre-en-vue).

Ensuite, nous organiseront la conversation autour de la valorisation du fonctionnement des pratiques innovantes dans un salon de discussion avec Pascal Smet, Panos Mantziaras (directeur Fondation Braillard Architectes et directeur scientifique Luxembourg in Transition) et Katrien Rycken (directrice Leuven 2030). Comment les différents acteurs et habitants travaillent-ils ensemble sur la ville du futur et que peuvent apprendre les différentes villes les unes des autres à cet égard? Comment travailler ensemble à la grande transformation de Bruxelles?
649967293

10.06.21vidéo
Livestream recording #4: Towards a New European Practice
Une conversation avec Dirk Somers, Koen Wynants, Nadia Casabella, Mike Emmerik, Hanne Mangelschots, Denis Cariat, Alessandro Rancati, Lene De Vrieze et Joachim Declerck.
573066270

La rue climatique comme levier
La rue climatique comme levier
© 2020
09.06.21diagramme
La rue climatique comme levier
De nombreux défis convergent dans la rue. Bien qu'ils soient souvent liés à des domaines politiques et des compétences différents, ils se situent dans le même espace. Dans de nombreux projets pionniers, nous constatons qu'ils partent d'un défi spécifique. Par exemple, la qualité de l'air aux portes de l'école, ou le désir d'un espace de réunion et de jeu supplémentaire pendant les mois d’été.
Lorsque nous parlons d'une rue climatique, nous allons un peu plus loin. Bien qu'elle puisse partir d'un défi spécifique, la rue du climat cherche des méthodes pour s'attaquer à d'autres défis en même temps. Comment combiner l'amélioration de la qualité de l'air et la lutte contre la chaleur ? Comment la réutilisation de l'eau de pluie peut-elle permettre des rencontres et des contacts sociaux supplémentaires dans le quartier ? Il y a une infinité d'opportunités gagnant-gagnant à trouver dans la rue.
La rue climatique comme levier
La rue climatique comme levier© 2020

09.06.21vidéo
Portraits: #10 Lieven
Peu de gens savent que les espaces verts de la ville, par exemple les parterres au pied des arbres dans la rue, doivent être entretenus de manière soignée et professionnelle. Lieven donne un aperçu de l'impact de la végétalisation des rues sur les activités de gestion du service des parcs – et de la manière dont les citoyens peuvent également profiter de cette « naturalité ».
561055637

03.06.21vidéo
Livestream recording #3 - ENERGY DISTRICTS: DESIGNING THE RENOVATION WAVE
Comment améliorer la performance énergétique de notre patrimoine immobilier de manière collective et abordable, non seulement afin de réduire les émissions de CO2 et d’atteindre nos objectifs de durabilité, mais également pour développer l’entrepreunariat local et améliorer la qualité de vie ?
C’est autour de cette question que nous ouvrions le deuxième online workspace de la plateforme de La Grande Rénovation ce jeudi 3 juin. Pour cette occasion, nous entamons la conversation avec architecte et urbaniste Eva Pfannes (OOZE), activiste du développement Jim Segers (CityMine(d)), expert en énergie Ruben Baetens (3E) et Joachim Declerck (AWB pendant la Great Transformation session – Energy Districts: Designing The Renovation Wave.

Notre patrimoine immobilier actuel est l'un des plus grands émetteurs de CO2 et reste extrêmement dépendant des combustibles fossiles. Améliorer les performances de nos logements vieillissants est une nécessité, et représente en même temps l'opportunité d'améliorer la qualité de vie. De plus, la production locale d'énergie permet de conserver les bénéfices auprès des utilisateurs. Si nous nous attaquons ensemble à ce problème, nous pouvons non seulement réduire le CO2, mais aussi renforcer le sentiment de voisinage et la cohésion sociale dans un quartier. Le grand défi consiste à généraliser ce type de quartiers d’énergie.

Quelle capacité organisationnelle, quel modèle d'entreprise et quelle approche sont nécessaires ? Pouvons-nous nous adresser aux résidents en fonction de leurs propres besoins, problèmes et motivations ? Comment le secteur de la construction, de l'innovation et des services, les coopératives, les autorités locales, les gouvernements bruxellois, flamand et belge, les distributeurs d'énergie et les régulateurs peuvent-ils jouer un rôle dans ce domaine ?
559994466

03.06.21diagramme
Concevoir la vague de rénovation - Le défi de notre environnement bâti
Cette carte de l'environnement bâti de la région Bruxelles - Flandre illustre l'ampleur du défi de la rénovation collective nécessaire pour aborder la question énergétique.

02.06.21vidéo
Portraits: #9 Simon
Simon, électricien, considère le problème de l'énergie d’un point de vue pratique. Que faut-il pour chauffer une maison de manière durable ? Il souligne le défi qui nous attend pour rendre la société neutre en énergie à grande échelle. Sa conclusion : nous pouvons changer les choses en faisant les bons choix individuellement, mais il est encore plus important que ces choix soient faits le plus tôt possible et par un maximum de personnes en même temps.
557952326

02.06.21publication
De Lage Landen 2020–2100. Een toekomstverkenning
Dans la recherche et la publication "De Lage Landen 2020-2100. Une prospective", le concept de "quartiers énergétiques" est proposé à partir d'une analyse spatiale et d'une hypothèse pour la transition vers les énergies renouvelables.

02.06.21publication
Espace pour la transition énergétique
Sur la base d'une série de tables rondes avec des architectes, des décideurs locaux, des promoteurs, des coopératives d'énergie et des experts, une recommandation pour une politique de l'espace et de l'énergie a été formulée, selon laquelle une approche par quartier peut être le levier de la réalisation de la transition énergétique.

28.05.21vidéo
Livestream recording #2 - FOOD LAND: PROMISING LAND-USE COALITIONS
Comment organiser une nouvelle interaction entre la politique foncière et l’utilisation des terres afin de créer davantage d’espace à destination d’une production alimentaire saine, rentable et abordable dans un paysage résistant au changement climatique ?
Différents acteurs expérimentent avec des coalitions innovantes qui mettent l’accent sur l’utilisation des terres plutôt que sur la propriété. Certains agriculteurs gèrent des zones naturelles en échange d’une utilisation partagée ; d’autres s’associent avec des citoyens afin d’effectuer un achat groupé de terrains, ou bien cultivent des terres appartenant aux acheteurs.  Dans un souci d’intérêt collectif, ces initiatives créent de l’espace destiné à la production alimentaire en combinant les intérêts des propriétaires ayant des avoirs fonciers stratégiques et ceux des agriculteurs qui ne disposent d’aucune terre. Dans quelles conditions ces nouvelles sortes de coalitions sont-elles possibles ? Qui est déjà prêt à s’engager et parfois, pourquoi pas ? Quelles sont les coalitions les plus stratégiques, et comment pouvons-nous les multiplier ?

Une conversatio avec historien Tim Soens (UAntwerpen), fermier bio Kurt Sannen (Het Bolhuis), conseillère paysage et patrimoine Shera van den Wittenboer (Collège des Conseillers Gouvernementaux, Pays-Bas) et Joachim Declerck (Architecture Workroom Brussels) pendant la Great Transformation Session – Food Parks: Promising Land Use Coalitions (Jeudi Mai 27 2021).
557115138

26.05.21image
Montage Parcs alimentaires
Le programme d’investissement « Parcs alimentaires » est axé sur de nouveaux types de coopération entre les agriculteurs sans garantie foncière et les propriétaires fonciers. Quels sont les cadres d’accord spécifiques et fructueux ? Quels sont les échanges qui ont eu lieu ? Et quelles sont les contributions des gouvernements, des citoyens et des organisations connexes ?

26.05.21publication
Pitch du programme d'investissement des Parcs alimentaires
Cette présentation exposera le pourquoi et le comment du programme d’investissement des Parcs alimentaires. Ce document a servi de base aux premières discussions avec les différents acteurs.

26.05.21vidéo
Livestream recording #1: BUILDING A SOCIETAL WORKSPACE
De grands défis et d’ambitieux projets gravitent autour de nous. Mais comment dépasser les analyses et les intentions « sur le papier » afin de concrétiser des changements structurels et qualitatifs dans nos quartiers, notre société et notre économie ? Comment parvenir à nous évader ensemble ?
Le 20 mai, nous lançions La Grande Rénovation 2020-2030, un environnement d’apprentissage indépendant, incubateur et programme public. Des citoyens entreprenants, des autorités, des entreprises, des investisseurs, des scientifiques et des organisations contribuent à la réalisation de percées et de projets concrets. En mobilisant conception et imagination, nous formons des coalitions et établissons des chantiers stratégiques que nous pourrons réaliser massivement d’ici à 2030.

Quels sont l’indignation et l'engagement partagé qui sous-tendent La Grande Rénovation ? Nous lançons une plateforme en ligne dans laquelle nous rassemblons des pratiques innovantes qui forment les Blocs de construction nécessaires à la réalisation des Lieux d'avenir et des Portraits décrivant les transitions à hauteur d’œil. Nous réfléchissons afin de déterminer comment procéder.

Une conversation avec Koen Schoors (UGent/federale participatiemaatschappij FPIM), Griet Celen (VLM), Mieke Debruyne (Woestijnvis), Floris Alkemade (Maître Architecte des Pays-Bas) et Joachim Declerck (Architecture Workroom Brussels) sur l'espace de travail (en ligne) de La Grande Rénovation.
555595310

18.05.21vidéo
Portraits: #7 Koen
Le Fonds de roulement pour le climat propose des prêts abordables aux citoyens afin qu’ils puissent rendre leur maison écoénergétique en un tournemain. Les économies mensuelles réalisées sur la facture d’énergie étant supérieures au montant du remboursement, vivre dans une habitation confortable est désormais également à la portée des personnes à faibles revenus, comme en témoigne Koen, économiste.
552713586

18.05.21vidéo
Portraits: #6 Sophie
Sophie est une Hero for Zero : elle prône le zéro mort et le zéro blessé grave dans les rues de Bruxelles. Il ne s’agit pas seulement de sécurité routière, mais aussi de revendication de l’espace public. En route vers une ville qui fait passer les usagers faibles et la vie sociale avant le flux des véhicules !
552713943

18.05.21vidéo
Portraits: #8 Koen
Une utilisation partagée sans propriété et avec des accords solides, voilà l’idée centrale derrière le Commons Lab, une initiative citoyenne anversoise en place depuis 2018. Koen revient sur les débuts du projet, avec un premier « common » sous la forme d’une citerne commune. Désormais, le portefeuille s’étend au niveau de la ville.
552713739

18.05.21vidéo
Portraits: #5 Els
Des panneaux solaires et de l’énergie verte locale pour les petits et les grands portefeuilles. À Sint Amandsberg, près de Gand, Els et ses voisins sont parvenus à réaliser ce projet grâce au programme de la ville Buurzame Stroom, sans pour autant y instiller la gentrification.
552713397


© Bob Van Mol
28.04.21communauté
Rapport Promenade Atelier : Plate-forme de coordination Énergie Bruxelles Quartier Nord
Le 28 avril dernier, une Promenade Atelier a été organisé dans le Quartier Nord de Bruxelles. Celui-ci a été positionné dans le cadre de la Plateforme de Coordination Energie, initiée par la Ville de Bruxelles et en collaboration avec 3E et Architecture Workroom Brussels. La promenade avait pour ambition d'explorer et de récolter les potentialités et les besoins locaux spécifiques afin de commencer à envisager un processus complet et intégré pour construire un District à Energie Positive (DEP) dans ce quartier particulier.
Différents acteurs mobilisés et actifs dans le domaine de la transition énergétique, faisant également partie des échanges en cours organisés au sein de la Plateforme de Coordination, ont été invités à réfléchir ensemble lors de cette exploration du quartier. Nous nous sommes concentrés sur la manière dont nous devrions collectivement commencer à envisager et à réaliser la transition énergétique dans le Quartier Nord, en identifiant les projets énergétiques locaux potentiels.
En même temps, l'expérience d'autres cas belges où la question énergétique a été placée au centre du développement de la production locale d'énergie et de la stratégie d'un district énergétique, a fait partie de la discussion.

En fait, pendant la promenade, plusieurs présentations ont été faites par des experts pour alimenter la conversation avec des connaissances spécifiques. Près des tours du Foyer Laekenois, Jean Frippiat de l'APERe a donné un premier pitch expliquant comment mettre en place différentes Communautés Locales d'Energie (CLE), mettant en avant Nos Bambins et SunGilles comme exemples.

Ensuite, en continuant dans le parc de la Senne, Chloé Verlinden de CityMine(d) a expliqué leur projet actuel SunGilles et comment ils essaient de mettre en place une CLE avec les habitants d'un immeuble de logements sociaux. Il ressort clairement de la discussion que la question énergétique doit entrer dans la vie quotidienne du quartier, où les citoyens, les acteurs publics et privés et les parties prenantes peuvent jouer un rôle clé dans la construction de ce quartier énergétique. Cela implique une mobilisation collective du quartier, où la sensibilisation à la réduction de la consommation d'énergie et la production locale sont des questions centrales pour ce changement.

Une fois à proximité du port et de l'emplacement de la future Tour des Sports, le groupe a commencé à réfléchir et à discuter sur la façon dont les nouveaux bâtiments et les transformations locales pourraient représenter une opportunité cruciale pour mettre en œuvre la production locale d'énergie. Dans ce cadre, Anne-Sophie Vanhelder, qui travaille à CityTools, et Olga Bagnoli, de la Ville de Bruxelles, ont donné un aperçu du travail qu'elles développent dans le cadre du Contrat de Quartier Durable, comme une occasion de mettre en œuvre et d'intégrer la question de l'énergie dans les transformations locales.
Il est donc apparu clairement dans la discussion qu'un District à Energie Positive dans le Quartier Nord doit aborder de nombreuses questions locales en même temps, et qu'une manière intégrée de structurer ce changement pivot est nécessaire. C'est sur ce point que s'est appuyée la présentation de Wannes Vanheusden de 3E. Il a illustré le concept d'un Community Dashboard, son fonctionnement et la manière dont il constitue un instrument pour soutenir une transformation intégrale du district vers un DEP. Le concept de Community Dashboard a été enrichi par Boniface Nteziyaremye, membre de l'équipe de WeSmart, qui a fait part de son expérience et du travail effectué pour le projet Tivoli.

La promenade s'est terminée par une réflexion plus large sur ce que ces expériences pourraient apporter dans le Quartier Nord. En fait, la promenade a représenté une bonne occasion de commencer à imaginer des coalitions concrètes autour de certains projets et concepts. Dans le Quartier Nord, la discussion a représenté un moment de test pour identifier un terrain fertile pour commencer à travailler sur le District à Energie Positive. Suite à la promenade, trois concepts spécifiques ont semblé pertinents pour commencer à agir en faveur d'un projet énergétique dans le quartier :

Le premier élément est lié à la conception et à la mise en place d'une Communauté Locale d'Energie, ce qui signifie qu'en mobilisant les résidents au niveau local, en initiant des dynamiques possibles pour l'engagement des citoyens et la co-création, nous examinerions le modèle local de consommation et construirions des échanges locaux d'énergie. Le point de départ pourrait être autour de la communauté du Foyer Laekenois.

En outre, les nouveaux développements de bâtiments, qui caractérisent la dynamique du Quartier Nord, ont été identifiés comme une bonne occasion de commencer à réfléchir à la façon dont les règlements en tant qu'instrument de planification urbaine sont essentiels pour améliorer la production d'énergie locale. Le développement de la Tour des Sports, le long du canal, semblait être un bon point de départ pour entamer cette discussion.

Parallèlement, le processus en cours construit dans le cadre du Contrat de Quartier Durable a été mis en avant comme un terrain d'expérimentation potentiel pour approfondir et initier des dynamiques de rénovation collective du parc immobilier local, en partant du quartier Masui dans le Quartier Nord.

Organisateurs :
Ville de Bruxelles, 3E, Architecture Workroom Brussels

Participants :
Chloé Verlinden (CityMine(d)), Jean Frippiat (APERe), Ruta Aleks (1010au), Fred Tourné (Befimmo SA), Brigitte Auquier (Bruxelles.Environnement - Celulle Energie), Anne-Sophie Vanhelder (CityTools), Alexandre Vanheule (Tractebel-Engie), Christophe Pourtois (Foyer Laekenois), Lien Dewit (Commune de Schaerbeek), Jonathan Lukas (Commune de Schaerbeek), Thomas Deweer (Up4North), Boniface Nteziyaremye (WeSmart), Stijn Oosterlynck (Université d'Anvers), Donatienne Wahl (Cabinet Hellings), Laurent Du Bus (Ville de Bruxelles), Arnaud Kinnaer (Ville de Bruxelles), Pierre Hendrickx (Ville de Bruxelles), Olga Bagnoli (Ville de Bruxelles - Rénovation Urbaine), Roeland Dudal (AWB), Chiara Cicchianni (AWB), Hanne Mangelschots (AWB), Lucas Desmet (AWB), Simon De Clercq (3E), Wannes Vanheusden (3E), Filis Zumbultas (Ville de Bruxelles), Lea Kleinenkuhnen (Ville de Bruxelles), Sofia Rueda Castellanos (Ville de Bruxelles), Coralie De Crem (Ville de Bruxelles – Cellule Energie), Arnaud Bastogne (Ville de Bruxelles – Cellule Energie)

31.03.21vidéo
Portraits: #1 Rony
Rony, agriculteur en CSA, explique comment le modèle de la Community Supported Agriculture lui offre des revenus garantis dès le début de la saison des récoltes : ses clients particuliers paient une cotisation et partagent donc les risques avec lui. Toutefois, les prix exorbitants des terrains en périphérie urbaine restent un obstacle majeur pour les agriculteurs débutants, quel que soit le modèle de revenus.

31.03.21vidéo
Portraits: #4 Kurt
Éleveur de bétail, Kurt est parvenu à mettre en place un certain nombre de collaborations gagnant-gagnant avec des organisations de protection de la nature et des producteurs de fruits dans le voisinage, en partant du principe que les pratiques agricoles font partie d’un paysage « multifonctions ».

31.03.21vidéo
Portraits: #3 Yannick
Cultureghem défend une approche fondamentalement sociale de l’alimentation pour les citadins, avec une idée centrale simple : l’accès à une alimentation saine et abordable pour tous. Sous la houlette de Yannick, l’organisation contribue à la création d’un espace public dynamique dans l’un des quartiers les plus densément peuplés de Bruxelles.

31.03.21vidéo
Portraits: #2 Bernadette
Un groupe d’habitants du quartier gantois du Rabot a contesté la construction d’un parking de quartier et a créé un jardin collectif à la place. Aujourd’hui, cette zone intérieure, qui ne compte pas moins de 24 potagers, est un important lieu de rencontre vert en plein cœur du quartier, comme en témoigne Bernadette.